Croiser, révéler Intersectionnalité et transfert des savoirs : itinéraire d’un concept militant

L’objectif de ce colloque est de s’interroger sur la circulation du concept d’ « intersectionnalité », né aux Etats-Unis, à la croisée des mondes universitaires et militants, et sur ses cheminements dont il a fait l’objet entre mondes anglophone et francophone. Le colloque international réunit des chercheurs.ses et militant.e.s issu.e.s de disciplines différentes (histoires, sciences sociales, santé, littérature, arts visuels, sciences politiques) afin d’analyser la portée militante, sociale et politique du concept, et les interactions et porosités qu’il met à jour entre les lieux de production et les lieux de pratique du savoir. Il est soutenu par le LARCA (Laboratoire de recherche sur les cultures anglophones – UMR 8225), la Fabrique du politique (Université Paris Diderot), et l’institut Emilie du Chatelet.

Programme du colloque disponible ici.

Un carnet de recherche sera très prochainement disponible.

Organisatrices :

Myriam BOUSSAHBA-BRAVARD, Professeur, histoire britannique

Emmanuelle DELANOË-BRUN, MCF, littérature américaine et arts visuels