“Un vote d’impeachment contre Donald Trump : pour quoi faire ?” – Contribution de François Vergnolle de Chantal dans The Conversation

La campagne électorale de 2020 a débuté par un éclat le 18 décembre 2019 au soir, bien en amont du coup d’envoi habituel que représente le caucus de l’Iowa, prévu cette année le 3 février. Ce jour-là, la Chambre des Représentants, à majorité démocrate, a mis en accusation le président Donald Trump au double titre d’abus de pouvoir et d’obstruction à la justice, ce qui ouvre théoriquement la voie à sa destitution. Celle-ci n’aura cependant lieu qu’à la condition que le Sénat, à majorité républicaine, vote à une majorité des deux tiers en faveur de l’impeachment – une perspective qui semble inimaginable.

Alors que la date du procès de Donald Trump au Sénat n’est toujours pas connue, les raisons pour lesquelles les Démocrates de la Chambre basse se sont lancés dans une telle aventure ne cessent d’interroger : pourquoi donc tenter de destituer Trump sachant que peu de sénateurs républicains se risqueront à voter contre lui en l’absence d’une nouvelle bévue présidentielle ou d’un nouvel élément déterminant ?

Lire l’intégralité de la contribution de François Vergnolle de Chantal sur le site de The Conversation : https://theconversation.com/un-vote-dimpeachment-contre-donald-trump-pour-quoi-faire-129330