Le Touran

Entre mythes, orientalisme et constructions identitaires

Prévost Stéphanie

Anna Caiozzo - Laurent Dedryvère

Editeur : Presses Universitaires de Valenciennes

Parution : 03/05/2019

Nombre de pages : 278

>> Lien éditeur

DescriptionContentsReviews

Mystérieux «Touran»: si ce terme, qui renvoie à une région mal définie d’Asie centrale, est aujourd’hui mal connu en France, son usage est plus répandu dans d’autres pays, où il reste étroitement associé à une nostalgie folkloriste, voire à un programme politique nationaliste. Dans ce contexte, il désigne souvent un foyer originel fantasmé et ses habitants, les «Touraniens», apparaissent à la fois comme des ancêtres glorieux et des figures tutélaires pour l’avenir. Comment le terme Turya, issu du corpus avestique et de l’épopée iranienne du Shah nama (xie siècle), finit-il par désigner en Europe, à partir de la fin du xviiie siècle, une hypothétique famille de langues, un groupe de peuples, voire une «race» humaine imaginaire? Cet ouvrage propose la première étude transhistorique et transnationale du terme «Touran» et de ses usages depuis la Haute Antiquité jusqu’à nos jours, en Europe, en Asie centrale et en Turquie.

I. Le Touran du mythe a l’imaginaire

  • Frantz Grenet – Les origines et le développement de l’image du Touran dans la tradition zoroastrienne ;
  • Anna Caiozzo, Camille Rhone – Entre arts visuels et témoignages littéraires, les identités touranienne / turque à l’époque islamique (viiie-xve siècles) ;
  • Svetlana Gorshenina – Iran ou Turan ? Une guerre de la mémoire autour du Shah Nama en Asie centrale contemporaine et ses racines russo-soviétiques.

II. Le Touran entre orientalismes et géopolitique

  • Veronique Grandpierre – Sumériens et Touraniens entre recherche scientifique et instrumentalisation politique ;
  • Laurent Dedryvere, Stéphanie Prevost – Le Touran, entre linguistique comparée, géographie et ethnographie : perspectives comparées entre l’Allemagne et le Royaume-Uni (1850-1919).

III. Touranisme et imaginaires contemporains de la nation

  • Emmanuel Szurek – Touran des Français, Touran des Ottomans : vers une histoire transnationale ;
  • Balazs Ablonczy – Les débuts du touranisme en Hongrie ;
  • Krisztian Ungvary – Le touranisme hongrois. Une aberration intellectuelle de l’entre-deux guerres.