Vaincre Louis XIV

Angleterre, Hollande, France. Histoire d'une relation triangulaire 1665-1688

Levillain Charles-Édouard

Editeur : Champ Vallon

Parution : 25/03/2010

Nombre de pages : 464

>> Lien éditeur

DescriptionContentsReviews

Si La France dominait sous le règne de Louis XIV, quels étaient les outils de cette domination ? A cette question les historiens spécialistes de la politique étrangère du roi ont apporté des réponses qui ont évolué avec le temps. Les historiens actuels s’accordent à dire que le Roi-Très-Chrétien cherchait avant tout à protéger le territoire français d’une menace d’encerclement par les deux branches des Habsbourgs.
Cette étude originale propose une analyse décentrée de la politique étrangère de Louis XIV, à partir du point de vue de ses deux principaux rivaux en Europe du Nord : l’Angleterre et la Hollande. La France y apparaît donc du point de vue de ceux qui la combattent, par les mots autant que par les armes.

  • REMERCIEMENTS
  • NOTE
  • PRINCIPAUX PERSONNAGES
  • INTRODUCTION GÉNÉRALE
  • Espaces maritimes et terrestres
  • L’Europe culturelle : un espace sans frontières
  • La traversée du miroir
  • Terminer la réforme
  • Le « potentiel absolutiste » de Guillaume III
  • Sources et méthode
  • Première partie LA FRANCE ENTRE DEUX PUISSANCES MARITIMES : LA SECONDE GUERRE ANGLO-HOLLANDAISE (1665-1667)
  • Introduction
  • Chapitre I : Mare clausum sive Mare liberum ? :
    Le débat sur la souveraineté des mers à l’aube de la seconde guerre anglo-hollandaise
  • La proclamation de 1609 et le renversement de la tradition
  • La déclaration de 1636 et la reconstruction du passé
  • La guerre anglo-hollandaise de 1652-1654 et l’enjeu de la souveraineté des mers
  • Charles II sectateur de Charles II : le contexte des débats de 1660-166551
    Le renouveau de la tradition
  • Du discours à la pratique : l’enjeu institutionnel du Mare clausum
  • Chapitre II : Le trésor, la puissance et la guerre. Aux origines économiques et financières de la seconde guerre anglo-hollandaise
  • Le mercantilisme : une doctrine et un esprit
  • La législation commerciale de la restauration : un mercantilisme appliqué ?
  • Rêves de fortune
  • Le rôle des institutions dans le déclenchement de la guerre
  • Chapitre III : L’ombre de la France. Louis XIV, roi de paix et arbitre de la seconde guerre anglo-hollandaise
  • La Royal Navy
  • Le temps de la guerre
  • La France face à la seconde guerre anglo-hollandaise
  • La « célèbre ambassade » de 166590
    La guerre de Münster (1665-1666)93Prince en république : le statut du prince d’Orange
  • Guillaume III et la guerre de Münster : une occasion ratée ?
  • La situation de l’Angleterre
  • Conclusion
  • Deuxième partie
    LA TROISIÈME GUERRE ANGLO-HOLLANDAISE (1672-1674)ET LE PROBLÈME DE LA MONARCHIE UNIVERSELLE
    Introduction
  • Chapitre I : La « route des Flandres » : Louis XIV, Charles IIet les prémisses de la guerre de Hollande (1667-1672)
  • Lisola et Le bouclier d’État(1667)
  • La Hollande face à la guerre de Dévolution
  • Charles II ou l’art de la balance diplomatique
  • L’émergence de la puissance navale française
  • La triple alliance (1668) et ses ambiguïtés
  • Vers le traité secret et de Douvres (1670)
  • Guillaume III « premier noble de Zélande » (1668)
  • Guillaume III et son voyage d’État en Angleterre (1670)
  • Bonheur, commerce et amitié des peuples selon Pieter de Groot
  • Les appels à une alliance avec la Hollande en Angleterre
  • Chapitre II :« Vive les Oranges ! » : « L’année du désastre »et la révolution orangiste de 1672
  • Les débuts de la guerre de Hollande (1672-1674)
  • Orange et orangisme (1672-1674)
  • Chapitre III : L’Angleterre et le dénouement de la troisièmeguerre anglo-hollandaise (1673-1674)
  • Vers le parlement de 1673 : un pays en situation de crise économiqueet financière
  • Les débats parlementaires de 1673-1674
  • Conclusion
  • Troisième partie
    ENTRE ARBITRAGE ET ARBITRAIRE : CHARLES II ET GUILLAUME III
    FACE AUX GUERRES DE LOUIS XIV (1674-1684)Introduction
  • Chapitre I : Guillaume III roi de guerre sans royaume
  • Guillaume III ou la défense des libertés européennes
  • Guillaume III et l’incident du duché de Gueldre (1675)
  • La puissance sans l’absolutisme ou le bonheur d’être anglais
  • Désir de puissance navale (1675-1677)
  • Le renouveau de l’alliance Orange-Stuart (1674-1677)
  • Chapitre II : Le spectre de la guerre civile : Charles II et Guillaume III face à leurs ennemis intérieurs
    La guerre contre la France (1677-1678)
  • Le « complot papiste »
  • Guillaume III face à Amsterdam (1683-1684)
  • Conclusion335CONCLUSION GÉNÉRALE
  • La grande dragonnade de 1685 et son effet en Angleterre et en Hollande
  • Jacob de Bie, consul de Hollande à Nantes
  • Les persécutions à l’encontre des Orangeois et des Vaudois (1685-1686)
  • Un manifeste politique et religieux : la Lettrede Gaspar Fagel (1688)
  • Vers la glorieuse Révolution de 1688
  • GLOSSAIRE
  • ANNEXES BIOGRAPHIQUES
  • ANNEXES CHRONOLOGIQUES
  • ANNEXES CARTOGRAPHIQUES
  • ANNEXE GÉNÉALOGIQUE
  • ANNEXE BIBLIOGRAPHIQUE
  • INDEX NOMINUM