Decolonial Knowledges: Texts and Contexts In conversation with Seloua Luste Boulbina (Researcher, Paris Diderot)

04 novembre 2019 - 17 h 00 min - 19 h 00 min


Join us for a joint seminar hosted by “Peripheral Knowledges” and “Histoire du Politique
Date: Monday, 4 November 2019
Time: 5.00-7.00 pm
Venue: Room 830, Bâtiment Olympe de Gouges – Université de Paris, Place Paul Ricoeur, 75013 Paris

C’est à partir d’une réflexion sur l’idée même de colonie, et de sa subjectivation par ceux-là et celles-là mêmes qui vivaient sous l’oppression coloniale que j’ai commencé à à me demander comment penser la décolonisation. Sur un mode historique, le terrain est largement déblayé. Sur le plan philosophique, c’est tout autre chose. D’autant qu’il faut tenir compte des différences d’espace. On sait que l’école postcoloniale est fondée sur l’expérience indienne, que les penseurs décoloniaux se sont basés sur la situation en Amérique latine. Leurs enseignements sont intéressants. Reste que l’état de l’Afrique est singulier et qu’il s’agit de concevoir ce qui s’y passe de la façon la plus appropriée. C’est à l’intérieur de ce cadre, postcolonial au sens strict, et non post-impérial, que je présenterai la façon dont je conçois la décolonisation et ses obstacles.

Seloua Luste Boulbina est philosophe, ancienne directrice de programme au Collège International de philosophie à Paris (2010-2016), actuellement chercheuse (HDR) à l’Université Diderot Paris 7. Théoricienne de la décolonisation, elle s’intéresse aux questions coloniales et postcoloniales, dans leurs dimensions politiques, intellectuelles et artistiques. A ce titre, elle a été professeure invitée à l’Université normale de Pékin ou Beishida (2013) ainsi qu’à l’Université de Brasilia (2018). Elle a notamment publié Les Miroirs vagabonds ou la décolonisation des savoirs (arts, littérature, philosophie) (Les Presses du réel, 2018), L’Afrique et ses fantômes, Écrire l’après (Présence Africaine, 2015/ Indiana University Press, 2019), Les Arabes peuvent-ils parler ? (Blackjack 2011, Payot Poche 2014), Le Singe de Kafka et autres propos sur la colonie (Sens Public, 2008). Elle a dirigé de multiples ouvrages dont, en Algérie, Dix penseurs africains par eux-mêmes (Chihab, 2016). Elle a contribué à de nombreux catalogues d’exposition. On trouvera en ligne son article, « Decolonization »: https://www.politicalconcepts.org/decolonization-seloua-lusteboulbina/

Cet événement est ouvert à toutes et tous. En espérant vous y voir nombreuses.eux.