Humanités médicales

Depuis une dizaine d’années, le terme d’humanités médicales s’est répandu dans la recherche et l’enseignement supérieur francophone pour désigner :

  • la recherche interdisciplinaire en humanités sur l’histoire, les représentations et les enjeux politiques et sociaux de la santé et de la médecine et des personnes malades (IRN Humanités médicales)
  • la recherche interdisciplinaire co-construite entre humanités et acteurs du monde de la santé qui explore des sujets partagés comme l’antibio-résistance, la transition, l’addiction ou la santé mentale (Institut « La Personne en Médecine », Université de Paris)
  • l’enseignement des humanités aux étudiants en médecine (Collège des Humanités Médicales)

Ces « humanités médicales » à la française revendiquent une spécificité de pensée structurée par le paysage de la recherche et de l’enseignement médical des aires francophones, tout en reconnaissant que le terme calque celui de Medical Humanities, forgé dans les années 1990 pour désigner un champ alors en formation dans les mondes anglophones, qui fédérait les multiples approches des humanités sur le corps et la santé. Cet héritage anglophone reste marqué dans les discours et les objets de recherche francophones, et de nombreux termes comme le care ou l’empowerment sont rarement traduits, car profondément ancrés dans les cultures anglophones.

La spécificité de la traverse Medical Humanities du Laboratoire de Recherche sur les Mondes Anglophones (LARCA) vise justement à créer un dialogue entre les humanités médicales telles qu’elles s’envisagent en France et les medical humanities, afin de faire collaborer les acteurs d’un champ toujours en transformation dans le monde anglophone et récemment institutionnalisé dans le monde francophone. Il y a là un enjeu épistémologique – comment penser les humanités médicales à la frontière entre deux modalités de constitution des disciplines et des savoirs – et un enjeu politique — comment les humanités contribuent-elle à comprendre et décrypter les systèmes de santé, les normes et modes de contrôle des corps, la structuration institutionnelle et sociale des savoirs et des pouvoirs médicaux.

La question de la place de la littérature dans les humanités médicales fait également figure de parent pauvre à la fois en France et dans la tradition anglophone. Le LARCA est bien placé pour tenter de repenser non seulement la place du discours, mais aussi l’agentivité des genres (littéraires), et de nouvelles formes de conversation disciplinaire qui ne se réduiraient pas à la question de la mise en récit, de la constitution d’un sujet (première personne), ou de la poétisation de la maladie ou de la douleur. Les recherches menées au LARCA en Medical Humanities s’étendent déjà dans plusieurs domaines : l’histoire de l’interface entre les humanités et la médecine ; l’histoire et la politique de la construction des systèmes de santé dans les mondes anglophones et les diverses formes du « biopouvoir » ; les manières dont les littératures anglophones traitent de la maladie, de la douleur, des politiques de la santé, et enfin les représentations de la santé et de la maladie dans les arts visuels, films, séries télévisées et culture populaires anglophones. L’axe « cultures visuelles » du LARCA a déjà amorcé des réflexions sur la manière dont l’image et l’imagerie médicale transforment notre rapport à l’image, notamment sur les questions d’échelle, de savoir et d’expertise, de contrôle et de lecture du corps. Ainsi les multiples usages de l’image médicale et la manière dont elle informe et transforme l’accès à notre corps, le développement de l’e-médecine et des applications de suivi, la cartographie des épidémies et la transformation des modes de consultation méritent d’être étudiées avec par les experts de la culture visuelle des mondes anglophones.

Derniers billets du blog HumaMed@LARCA

Blog de recherche interdisciplinaire de la Traverse « Medical Humanities » qui propose de mettre en relation les événements autour de la santé, du corps et de la maladie et les recherches en histoire, littérature en arts visuels des membres de la traverse, et au-delà. Ces posts ne constituent pas des articles scientifiques mais ils sont autant d’ouvertures et de pistes pour alimenter notre réflexion sur l’actualité.

  • Corona Pastiche : Emilia Le Seven à la façon de JF Cooper
    Raconte l’histoire en cinq volumes d’un vieux trappeur qui cherche inlassablement à fuir le contact avec les colons de la côte Est des États-Unis, où sévit une épidémie de Corona virus. Cette distanciation sociale est d’autant plus vitale pour lui que son système immunitaire est défaillant (« a white man without a leucocyte »). Mais les colons, […]
  • Les sens du corps : écrire / penser avec la maladie
    À l’orée de Naissance de la clinique, Michel Foucault noue en une formule lapidaire – bien connue et pourtant inépuisable – les termes de notre relation moderne à la maladie : « Il est question dans ce livre de l’espace, du langage et de la mort ; il est question du regard »1. Si les trois premiers termes de […]
  • Corona Pastiche : Catherine Bernard à la façon de Virginia Woolf
    Les Ramsay sont partis se confiner dans leur maison de vacances de Cornouailles. Ils se félicitent d’avoir fui Kensington. Mais on s’ennuie ferme. On contemple les reflets de lumière sur la mer et le vol des goélands argentés ; on se dit qu’une fois le confinement terminé on ira faire une promenade au phare en bateau. […]
  • Loopholes of retreat : penser le confinement avec Harriet Jacobs – Thomas Constantinesco
    La pandémie de Covid-19 jette une lumière crue sur le paradoxe de notre vulnérabilité commune. Comme le rappelle la philosophe Judith Butler dans une interview récente, si nous sommes tous potentiellement exposés à ce nouveau virus en raison des relations d’interdépendance qui forment la trame de notre vie sociale, certains groupes ou catégories font face […]
  • Corona Pastiche – Cécile Roudeau à la façon de N. Hawthorne
    So speaking, Hester undid the clasp that fastened the scarlet homemade mask, and, taking it from her face, threw it to a safe distance among the withered leaves. The mystic token that she had spent hours sewing in her place of confinement alighted on the hither verge of the stream. With a hand’s-breadth further flight, […]