Bernard Catherine

Publié le 28 août 2019

RechercheBiographieMediasPublicationsArticles

Thèmes de recherche

  • Fiction anglaise contemporaine
  • Art moderne et contemporain
  • Études modernistes
  • Histoire de l’esthétique de la modernité
  • Politique des formes

Recherche en cours

Catherine Bernard travaille actuellement avec Clémence Folléa à l’édition d’un volume d’articles — “Ubiquitous Visuality: Towards a Pragmatics of Visual Experience” — qui émanera des travaux du séminaire « Imaginaires contemporains » qu’elle coordonne au sein du LARCA.

Thèmes d’encadrement, master et doctorat :

  • Fiction anglaise des 20e et 21e siècles
  • Art anglais moderne et contemporain
  • Culture visuelle contemporaine

Parcours :

  • Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay-St Cloud (1982-1986).
  • 1985 : Agrégation d’anglais
  • Thèse : Université Sorbonne Nouvelle — Paris 3 : La représentation précaire : essai d’analyse trans-artistique appliquée aux œuvres de Graham Swift et de Francis Bacon.
    Publiée sous forme révisée sous le titre : Graham Swift. La parole chronique, Presses Universitaires de Nancy, 1991.
  • 1998 : Habilitation à diriger des recherches, Université Paris X — Nanterre : Dire et lire le présent : aspects de la fiction anglaise contemporaine et de son interprétation.

Responsabilités scientifiques et pédagogiques :

Chapitres d’ouvrages :

  •  “And Yet: Figuring Global Trauma in Ruth Ozeki’s A Tale for the Time Being”, in Susana Onega and Jean-Michel Ganteau (eds.), Victimhood and Vulnerability in 21st Century Fiction, Londres : Routledge, 2017, pp. 21-34 .
  • “Modernity’s Sylvan Subjectivity, from Gainsborough to Gallaccio”, in Julian Wolfreys (ed.), New Critical Thinking. Criticism to Come, Edimbourg : Edinburgh UP, 2017, pp. 36-49.
  •  “Rethinking Originality / Making Us See: Contemporary Art’s Strategic Transpositions”, in Sonya Stephens (ed.) Translation and the Arts in Modern France (ouvrage en l’honneur du Professeur Rosemary Lloyd), Bloomington : University of Indiana Press, 2017, pp. 237-247.
  • “Translation / Transport in Flush and Other Hybrids: Virginia Woolf’s Ethics of Cultural Displacement”, Claire Davison et Anne-Marie Di Biasio (eds.), Trans-Woolf: Thinking across Borders, Pérouse : Morlacchi Editore, European Modernism series, 2017, pp. 23-42.

Publications et communications dans l’archive ouverte HAL