Laboratoire de Recherche sur les Cultures Anglophones, UMR 8225

Partenaires

CNRS
Université Paris Diderot- uspc

Rechercher




Accueil > Membres > Postdoctorants

Lily Hibberd

publié le

Fonction : Artiste-chercheuse, Postdoctorante au LARCA, Paris Diderot / ARC DECRA Research Fellow University of New South Wales (Australia).

Email

CV à télécharger

Site personnel : www.lilyhibberd.com

www.pffpmemory.org.au

Thèmes de recherches :

  • Art numérique et média immersifs
  • Art collaborative dans le domaine social au sien des communautés marginalisées
  • La politique de représentation, mémoire et traumatisme
  • Marginalisation et institutionnalisation des femmes et enfants de l’ère postcoloniale en Australie
  • Pratiques artistiques transversales et contre-hégémoniques

Recherches en cours :

Lily Hibberd, postdoctorante accueillie au LARCA, artiste-chercheuse australienne dont le contrat de recherche (en tant que lauréate par le Conseil de la recherche australien) concerne un projet de mémorialisation/empowerment d’anciennes détenues d’un centre de « protection » pour enfants filles à Sydney, nommée « Parramatta Girls Home ». Alors que cette maison a été́ fermée en 1974, le caractère répressif des maisons de correction est encore tabou et générateur de honte pour ces femmes. Intitulé « Sentient Testimony. Digital media and memories of Parramatta Girls Home », ce projet vise à rendre visible les limites de la représentation des mémoires postcoloniales australiennes, en particulier le pouvoir disciplinaire actuel de la mémoire collective. Il cherche à creuser la grande problématique d’abus des enfants détenus (y compris le transfert forcé d’enfants aborigènes et non-aborigènes) par le gouvernement australien, reconnue comme les « Forgotten Australians » et les « Stolen Generations ».

Cette recherche entre théorie et pratique souhaite approfondir des réflexions transversales quant aux productions littéraires et créatives (des écrits, des performances et des œuvres visuelles) réalises par ces femmes. Il s’agit principalement d’une recherche consacrée à l’étude de nouvelles formes de médias numériques, qui pourraient davantage témoigner et représenter leur histoire effacée et traumatisante. En résultat, « Parragirls Past, Present » ; lancé cet hiver dans un festival australien d’art numérique et santé mentale « The Big Anxiety : festival of arts+science+people ». Il s’agit d’un projet de réalité virtuelle à 360 qui recrée en 3D les ruines de Parramatta Girls Home, où les souvenirs pénibles ont rendu vie par des voix de femmes anciennes détenues.

L’espace actuel de ses recherches se situe au croisement des limites des médias de VR et de l’immersion et la manière dont de l’immersion touchent les femmes marginalisées. À présent, elle oriente à interroger ces technologies contemporaines comme des machineries du pouvoir global, afin d’étudier une lacune de la recherche quant à souveraineté représentationnelle des médias numériques sur les structures de la société́ civile et la justice sociale, et son pouvoir à renforcer des pratiques d’exclusion féminine relevant d’un « colonialisme numérique ».

Parcours :

  • 2010, Ph.D., « Passages de frontière. L’écriture, l’enfermement et la voix (Border crossings. Writing, confinement and the voice) », sous la direction de M. Tom NICHOLSON, Monash University, Australie.
  • 2001, Master 2 (recherche) Arts plastiques, University of Melbourne, Australie.
  • 1999, Diplôme supérieur (post-baccalauréat) en Arts plastiques (Graduate Diploma of Fine Art), University of Melbourne, Australie.
  • 1993, Licence d’Arts plastiques (Bachelor of Fine Arts), Monash University, Australie.
  • 2016-présent, Chargée de recherche (plein temps), lauréate d’une bourse de l’Australian Research Council (ARC), National Institute for Experimental Arts, University of New South Wales, Sydney, Australie.
  • 2007-11, Lecturer (Fine Art), Faculty of Art & Design, Monash University, Australia.
  • 2012, Lecturer, Master of Contemporary Arts, University of Melbourne, School of Art, Victorian College of the Arts, Melbourne, Australia.
  • 2005-06, Lecturer, School of Art & Centre for Ideas Victorian College of the Arts, University of Melbourne, Australia.

Sélection de publications :

  • Hibberd, L. (2017) co-producer/writer/editor of ’Parragirls Past, Present’ 3D/360 immersive cinema project, produced with Parragirls and media artists, EPICentre, The Big Anxiety : festival of the arts+people+science, UNSW Paddington, Australia.
    www.thebiganxiety.org/events/parragirls-past-present/
  • Hibberd, L. (2017) producer/director of ’The Public Secret’ in Group Therapy : mental distress in a digital age, The Big Anxiety Festival, UNSW Paddington, Australia.
  • Hibberd, L. & G. Stasiuk (2017) ’Vagabonds and Rogues. The prison writing of Aboriginal author Graeme Dixon and the role of literary witnessing of incarceration in Australian prison tourism’ in The Palgrave Handbook of Prison Tourism, S. Hodgkinson, J. Piché, K. Walby, & J. Wilson (eds.), Basingstoke : Palgrave Macmillan : 319-338. DOI : 10.1057/978-1-137-56135-0_16
  • Hibberd, L. (2014) ’Making Future Memory’ in Silent System. Forgotten Australians and the Institutionalisation of Women and Children, P. Ashton & J. Wilson (eds.), Kew, Victoria, Australia, Australian Scholarly Publishing : 103-115.
Actualités News

contacts contacts